Estimer votre OR Cours de l'or
Accueil >> nord Nos prestations >> Actualités >> quoi de neuf sur la vente et l’achat d’or?

quoi de neuf sur la vente et l’achat d’or?

Dans un contexte économique incertain en 2012, quoi de neuf sur la vente et l’achat d’or? Pourquoi et comment l’or peut-il intervenir fortement dans ce contexte ?

La crise financière dure maintenant depuis 4 ans et on ne sait pas prévoir quand elle s’arrêtera. Nous continuerons encore pendant des mois à assister au naufrage de nos gouvernements et de nos banques. Une situation qui rappelle celle des années 30. En pire. Car celle-ci dure.

Pourquoi la crise ?

Elle est d’abord politique avant d’être économique. La politique monétaire expansionniste des banques centrales mène à la hausse des déficits budgétaires et à l’endettement général. Les recettes de l’état chutent, les dépenses augmentent et la dette devient énorme. La faillite guette.

Avant 1971, la création monétaire était basée sur l’étalon-or. Un pays avait la monnaie papier correspondante à son stock d’or. La quantité de monnaie en circulation n’explosait pas, l’inflation était contrôlée et les prix restaient donc stables.

En 1971, le président américain Nixon décide que le dollar n’est plus convertible en or. L’expérience monétaire devient alors étrange. La monnaie papier peut être créée à partir de rien. Le nouveau système est basé sur la dette, les banques percevant des intérêts sur sa totalité.

Depuis 40 ans, aucune limite n’est donnée à la monnaie qui augmente sans cesse et donc se dévalue. L’inflation touche alors l’ensemble du système.

Cette situation, l’avons-nous voulu ?

Oui. On dit que la richesse des hommes est l’abondance des choses. Pourtant nous redoutons l’abondance. Plus un produit est présent sur le marché moins il est rare et donc moins il est cher. Le consommateur s’y retrouve, réalise des économies qui l’enrichissent. Il prône l’abondance. Toutefois le producteur, lui, ne l’entend pas de la même façon. Il veut que son produit soit rare, que la concurrence soit faible et donc que son prix soit élevé pour réaliser le plus grand profit. L’abondance des produits sur le marché l’appauvrit. Au contraire la disette l’enrichit. Secrètement, il fait des rêves antisociaux. Le malheur des uns fait le bonheur des autres dit-on. Un pays est riche quand il manque de tout. L’antagonisme entre acheteur et vendeur est immense. Le problème est que le producteur est aussi acheteur.

Et l’or dans tout cela ?

Nos monnaies sont malades mais l’or, lui, se porte bien. Les stocks d’or mondiaux sont inférieurs à la demande en or. L’achat et la vente d’or sont en hausse. L’inflation touche nos pays et la population s’inquiète de la sécurité de leurs actifs monétaires confiés aux banques. La confiance n’est plus vraiment là. Surtout que l’argent placé rapporte dorénavant moins que l’inflation. En d’autres termes, placer son argent en banque engendre une perte de pouvoir d’achat. Inadmissible.

L’or s’avère donc une valeur sûre en temps de crise. Le cours de l’or augmente donc et plus il y ad’achat d’or plus son cours grimpe. Ce processus n’est d’ailleurs  pas prêt de s’arrêter vue la demande en or des pays émergeants comme la Chine ou l’Inde.

La dette augmente, son remboursement est de plus en plus difficile ce qui entraine faillites d’entreprises et de gouvernements. La solution à cette dette mondiale n’est pas encore trouvée. Le retour à l’étalon-or ? Peut-être. Les banques reconstituent leur stock d’or. Un signe ? Dans tous les cas, ce nouvel engouement pour l’or contribue à faire encore grimper les prix de l’or.

Quant au  papier monnaie… il revient toujours à sa valeur intrinsèque : zéro. (Volaire)

 

Achat or Amiens

Remonter haut de page